LA VIE DE JJ THE BEAR

20 octobre 2012

"Je gagne 70.000 euros, vous êtes au Smic, fermez votre gueule"

"Je gagne 70.000 euros, vous êtes au Smic, fermez votre gueule"

"Je suis supérieur à vous parce que vous, vous allez crever".

Tout est dit dans ces 2 lignes, il me fait gerber ce pauvre mec, il confirme que la connerie n'a vraiment pas de limite !!!!!

Malheureusement, beaucoup de nos chefaillions, de nos politiques (Sarko a ouvert la voix) pensent la même chose, mais ne petent pas un plomb pour le dire et se faire filmer.

Apparemment dans l'esprit de ce Monsieur, les personnes sont classées en fonction de leur revenu. Face à ceux qui gagnent plus que lui (genre son patron) ce Monsieur est plein de politesse et courbe l'échine. Mais face à ceux qui gagnent moins que lui, il n'a aucun respect. D'ailleurs d'après ce qui a été dit sur les sites, il était en train d'aboyer sur sa secrétaire dans son téléphone mobile lorsque l'employée de la SNCF lui a simplement demandé de faire moins de bruit. Si dans le classement de ce Monsieur quelqu'un qui touche le SMIC est une pauvre c****sse, je me demande où il place les personnes touchant le chômage ou le RSA ou rien du tout. Quoiqu'il en soit, ceci montre que les gros salaires ne sont pas tous intelligents ni bien élevés. Enfin bon, il y a une solution: moi j'annule mon contrat chez Orange, je ne donne plus un centime à une "société" dont les abrutis, pardon, abruticadres, ont un tel manque de respect et d'éducation. Et si des milliers de personnes font comme moi, Orange va perdre de l'argent suite à cette "opération de communication". J'espère que le Monsieur va se faire virer sans indemnité. Heureusement que je n'étais pas présent lors de cette altercation car je crois bien que je lui en aurais mis une au Monsieur.

Aux dernieres nouvelles ORANGE ne le licencie pas, mais va l'aider à se soigner !!!!! Du grand n'importe quoi, qui confirme qu'Orange et ses cadres ne doivent pas etre loin de ce style de pensée. Orange n'étant qu'une emanation de FRANCETELECOM........

JE DEMANDE DE LA PRISON FERME POUR CE DEBILE

Posté par dragstar à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 octobre 2012

Le coup de coeur du moment

Voilà nous y sommes...Ce nouveau blog va vous permettre de prendre connaissance de mes coups de coeur, de mes coups de gueule......Ici pas de langue de bois, à tort ou à raison, mais plutot à raison je dis ce que je pense en bien comme en mal.

Aujourd'hui c'est un coup de coeur CULTURE & MUSIQUE

La presse en parle !!!!!

http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2012/10/10/le-fabuleux-destin-de-fab

publié le 10/10/2012

 

culture | musique

 

Le fabuleux destin de Fab

 

Fabrice Holtz a toujours voulu vivre de sa musique. Cela aura mis le temps et pris des chemins détournés mais il y est parvenu. À 38 ans, le Sarrebourgeois, désormais installé à Rennes, sort son deuxième album : Éteins ta radio.

FABP

                                                  Fabrice Holtz a monté le groupe Fab il y a un peu plus de cinq ans en Bretagne. Il rêve d’une occasion de se produire dans sa ville natale de Sarrebourg. Photo DR

 

La vie de Fabrice Holtz aurait pu être une série de rendez-vous manqués. À 16 ans, alors qu’il fréquente les salles des classes de la cité scolaire Mangin à Sarrebourg, il commence à grattouiller une guitare. Sans plus de conviction que cela car Fabrice se rêve batteur. « Je ne sais pas vraiment d’où cette idée m’est venue. J’avais dû voir un gars jouer de la batterie et ça m’avait sans doute impressionné. Mais mes parents trouvaient que la guitare c’était plus raisonnable en terme de bruit et d’encombrement. »


Bac en poche, le jeune musicien autodidacte part faire des études d’informatique à Nancy. Il ne les terminera pas. Plus que les claviers d’ordinateurs, ce sont les cordes de sa guitare qui le font vibrer. Fabrice prend alors des cours de perfectionnement à la Music academy international (qui portait à l’époque un autre nom). « Mais je n’ai pas pu intégrer la formation professionnelle faute de moyens financiers. » Tant pis, il en sait assez désormais pour être certain d’avoir trouvé sa voie.


Cela lui prendra pourtant encore dix ans avant de l’emprunter. Une longue décennie passée en Corse puis à Rennes dans un costume de fonctionnaire absolument pas taillé pour lui. « Je n’osais pas me lancer, j’étais dans un milieu où on ne m’a pas poussé, on ne m’a pas encouragé. J’ai pris un boulot alimentaire et je continuais à composer dans mon coin mais je sentais bien que quelque chose clochait. Je me sentais mal. Jusqu’à ce que je décide d’arrêter de faire n’importe quoi et de me consacrer exclusivement à la musique. Je n’étais pas sûr de pouvoir en vivre mais foutu pour foutu, autant essayer non ? »

Un cap à passer

Dans son nouveau fief breton, le Sarrebourgeois déniche quelques musiciens, fonde le groupe Fab et donne des cours de guitare pour assurer le minimum vital. En 2007, les choses commencent à bouger. Fab multiplie les dates de concert, sors un premier album, Chansons qui dérangent (pas), puis un live en 2010.

Le deuxième opus studio, Éteins ta radio, est sorti cet été et fait passer un nouveau cap au groupe en le sortant du circuit underground de l’autopromotion. « Nous avons été repérés par l’Autre production qui est une alternative aux grandes majors. C’est très important pour nous car cela nous donne de la crédibilité auprès des tourneurs ou des patrons de salles. »

Mis à part quelques concerts en solo, l’enfant du pays n’a guère eu l’occasion de présenter à Sarrebourg ses chansons dont il dit pour faire court qu’elles sont entre Renaud pour les textes et Tryo pour la musique. « Il y a bien moins de festival dans l’Est de la France qu’en Bretagne. Et pour que le groupe entier fasse le déplacement, il faut déjà une grosse organisation. Mais je ne désespère pas. Il suffit de nous inviter et on viendra ! »

 

www.info-groupe.com/fab/

 

Stéphanie PAQUET.


N'hésitez surtout pas !!! Allez visiter le site du groupe www.info-groupe.com/fab/ et reclamez le passage de ses chansons à la radio.

Posté par dragstar à 14:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :